Lundi, dernière journée complète sur Montréal. 

On ne veut pas partir sans avoir vu le Mont Royal ! Et pourtant, le temps n'est pas propice à la visite mais ça ne va pas pour autant nous décourager.

On commence donc la journée par là, et, si on peut, on retournera en ville dans les rues commerçantes du centre ville un peu plus tard.

On part donc à pied avec Antoine pour guide. Il nous mène jusqu'au sommet du Mont. Ca grimpe dur mais les écureuils nous accompagnent dans la balade.

Pour moi, l'effet écureuil, c'est comme l'effet marmotte en montagne, y a des bêbêtes mignonnes à prendre en photo donc je poursuis l'effort, ça me motive !

P_20160502_125530

Le panorama sur la ville est un peu brouillé par le mauvais temps mais avec de l'imagination, on perçoit bien le parc olympique de l'autre côté de la ville. C'est plus facile de l'imaginer pour nous puisqu'on y était hier.

P_20160502_123818_PN

On passe ensuite devant la croix située tout en haut du Mont, symbole à l'époque de la foi des montréalais. Elle est illuminée le soir.

P_20160502_125009_HDR

Enfin, on arrive au chalet du Mont où l'on fait une petite pause. Dans ce chalet, il y a une immense salle de réception. On a encore également un beau point de vue sur la ville (enfin sans la pluie il serait parfait). Quelques selfies seront bien sûr nécessaires au bon déroulement de cette journée !

P_20160502_130503

P_20160502_130709_BF

P_20160502_130712_BF

P_20160502_131009

Après tout ce chemin parcouru dans le froid et la bruine, nous avons bien mérité un bon petit repas. Antoine appelle son frère Benjamin qui nous rejoint au resto directement. Ce midi, c'est sandwich mais attention ! pas n'importe quel sandwich ! Julie, elle, se tente le Chili végétarien.

received_10154103820501092

On ressort du resto en milieu d'aprem, il pleut toujours autant, alors la flemme nous gagne et on préfère rentrer faire quelques jeux à la maison. Sur le chemin du retour, on traverse un quartier où le street art à pris possession de nombreux murs.

P_20160502_152749

P_20160502_152850

P_20160502_153101

P_20160502_153357

J'ai pris aussi quelques boutiques qu'on retrouve un peu partout dans la ville. Il y a entre autre les dépanneurs, c'est-à-dire les boutiques ouvertes jusqu'à pas d'heure qui te dépanne en tout produit de première nécessité. Et enfin le fameux "apportez votre vin" inscrit sur la majorité des vitrines de resto. Ici on va acheter son vin à SAQ (société des alcools du Québec) et on va avec au resto. Il faut savoir que le vin est très cher au Canada et... pas toujours très bon.

P_20160502_153009

P_20160502_153040

P_20160502_153232


Une fois à la maison, découverte d'un nouveau jeu pour nous : Splendor ! La boîte est moche mais le jeu est très cool !

Vers 17h on se prépare pour aller rejoindre Guillemette et des amis à elle en ville pour une dégustation de vin ! Attention, à Montréal, on ne rigole pas avec le vin ! Ca coute tellement cher (minimum 15 euros la piquette) que quand on a l'occasion d'en boire un verre gratuit, on court !
On se retrouve donc au bar à vin montréalais où le verre doit coûter le prix d'une à deux bouteilles, voire même d'un cubis pour certains...
Mais la bonne nouvelle du jour, c'est quand même que nous avons fait une belle découverte ! En effet, avez-vous déjà gouter un gewurztraminer canadien ? non ? et ben nous OUI !!! Et même qu'il était pas dégueu. Je peux même dire qu'il était plutôt bon. Même si, en bonne chauvine que je suis, il faut bien dire qu'il ne vaut pas son cousin alsacien !

 

Autour de ce verre, nous assistons au débat essentiel de la soirée entre nos hôtes (oui Juliette a rejoint la bande en cours de route) : qu'allons-nous manger ce soir ? Le but étant d'ouvrir une des bouteilles que nous leur avons ramener de France et donc de trouver un plat qui s'accorderait avec. 

Ce sera finalement le roti de porc qui remporte la bataille. oui mais, et les patates, on les cuisine comment ! Dans la graisse d'oie bien sûr ! Ils sont devenus canadien à part entière mais ils n'en oublient pas les pratiques de leurs ancêtres (comme on dit ici) du sud ouest français !

Bref, tout ce paragraphe pour dire qu'on s'est régalé et qu'on a vraiment été super bien reçues par Guillemette, Antoine et Juliette. Avec une mention spéciale pour Guillemette qui se débrouille super bien devant les fourneaux ! Avis à leur prochain colloc : chambre grande ou pas, on mange super bien dans cette maison, ne louper pas votre chance !

La soirée se termine donc dans une bonne ambiance chaleureuse avec des amis, de quoi boire et de quoi manger ! Que demander de plus !!