Et voila, c'est le grand jour, l'heure du départ pour Montréal a sonné. Il est 6h15, je me prépare pour la première étape du voyage : le train entre Orléans et Paris.
Je mets à contribution Mickaël qui, bien qu'il ne puisse pas partir avec moi pour cause de travail, se lève avec moi pour charger la voiture de mes encombrants bagages et me conduire jusque sur le quai de la gare ou j'avoue avoir du mal à le laisser. Ça fait bien longtemps qu'on n'aura pas été séparés si longtemps.
Mais une grande aventure m'attend et le train quitte Orléans, direction Paris. Arrivée là bas, à l'heure et sans encombres, je poursuis ma route jusqu'à l'aéroport avec le RER C, puis le B en affrontant les longs escaliers à monter et descendre avec prêt de 30 kilos de bagages... si si je vous jure, tout est forcément indispensable, je ne pouvais pas faire moins !
J'arrive comme prévu vers 10h à l'aéroport où je retrouve Julie qui était déjà là depuis un bon quart d'heure.
Alors qu'on va faire enregistrer nos bagages, on apprend que notre vol aura au moins 2h de retard au décollage... sachant qu'on vient d'arriver avec 3h d'avance à l'aéroport, nous voilà avec minimum 5h d'attente à Roissy ! Oh joie ! On prévient donc aussitôt Antoine et Guillemette qui vont nous accueillir à notre arrivée à Montréal.
Mais bon le principal, c'est qu'on soit arrivées à bon port et que cet avion on va l'attendre quoi qu'il arrive, ça ne gachera pas notre voyage.
Et puis, on a pas mal de chose à se raconter donc c'est finalement passé assez vite avec une passage au Mcdo avant l'embarquement qui ne se fera finalement que vers 14h.
Juste avant l'embarquement, qui finalement sera retardé jusqu'à environ 15h pour nous, on entame la discussion avec un québécois qui vit en France depuis de nombreuses années. Très sympa, il nous parle de Montréal et du Québec en général. Il met un point d'honneur à ne pas aller faire la queue pour entrer dans l'avion : " moi je reste assis jusqu'à la fin de l'embarquement pour être le dernier ! 7h de vol dans une boite de conserve c'est suffisant, j'ai pas besoin d'y entrer le premier !".
Puis, on embarque enfin et je découvre pour la première fois la taille d'un avion de grande ligne. J'ai beau avancer dans l'avion, ça ne finit jamais tellement il est grand !
On a tout ce qu'il faut à bord : écran individuel, oreiller, plaid, écouteurs, etc.

P_20160430_150924_BF

P_20160430_152602_BF

On aura à manger et à boire pendant tout le vol : des pâtes, des bretzels, un sandwich au poulet. Vu que l'avion a décollé en retard et qu'on avait mangé avant de partir, on est complètement rassasiés, c'est presque trop !

P_20160430_182025

P_20160430_172938

Puis on survole enfin le Canada et le paysage est très dégagé donc on voit bien le sol. Toute la partie au-dessus de Québec est encore très enneigée, c'est superbe à voir de là haut !

P_20160430_214057

P_20160430_211205

17h, heure locale, on arrive enfin à Montréal, on récupère nos valises en quelques minutes puis, il faut passer la douane avec le contrôle de notre fiche de circulation. "Rien à signaler j'vous le jure. Les 4 bouteilles de vin qu'on a amené pour nos hôtes, ça ne compte pas vraiment, c'est autorisé qu'ils ont dit !".
On passe sans problème et on rejoint la sortie où Guillemette nous attendait comme prévu. Retrouvailles après quasiment 4 ans sans d'être revu, ça fait plaisir !
On part rejoindre Antoine qui nous attend à l'extérieur avec la voiture.
C'est vraiment top qu'ils aient pu venir nous chercher à l'aéroport, la fin du trajet est vraiment simplifiée pour nous de cette façon et on arrive très vite chez eux. Ils sont super bien situés dans Montreal et la façade de la maison où ils habitent est typiquement d'ici, j'adore, début du dépaysement !
En plus, on a quitté Paris sous la pluie et on arrive à Montréal sous un magnifique ciel bleu.
On passe vite fait à la salle de bain se rafraichir un peu et on ressort aussitôt pour se mettre tout de suite dans l'ambiance Montréalaise en allant boire un coup avec des amis de Guillemette et Antoine. Pour le moment, pas trop de fatigue, on tient le coup même si en France, il est déjà 1h du mat'.
On passe un super moment au bar, on a beaucoup de choses à rattraper depuis le temps qu'on ne s'est pas vus ! Une première soirée au top !
On file ensuite à Poutineville pour rester dans l'ambiance et Guillemette m'explique toutes les subtilités pour commander sa poutine ici. Le choix est vaste ! Je suis curieuse de gouter même si je n'ai pas du tout faim alors je commande une poutine en restant sur les basiques avec assez peu d'ingrédients. Malgré ça, ce plat, c'est du costaud : pommes de terre genre frites, sauce, fromage, bacon. J'ai adoré mais j'ai été incapable de finir mon plat tellement c'est consistant !!
Après diner, il est 22h30 soit bientôt 5h du matin en France. A 1h prêt, on aura fait le tour du cadran donc il est grand temps de dormir un peu.